Exploit réalisé
 

Objectif jeux olympique de Rio

  • Discipline : Sport en fauteuil > Fauteuil roulant
  • Handicap : Paraplégie
  • Réalisé par : Emilie Chene
  • Nationalité : Française
  • Lieu : Rio
La vie m’a appris qu’il est plus facile de surmonter une difficulté si celle-ci est tournée en avantage : autant faire de ses faiblesses, sa force. Mais aussi, elle m’a inculqué l’importance de l’ambition, aller au bout de ce que l’on entreprend et se surpasser quoi qu’il arrive ; vivre ses envies, se faire plaisir, avoir des rêves et se battre pour eux. J’ai toujours aimé le sport et pratiqué un sport. J’ai grandi à Cholet, ville bien connue pour le basket auquel j’ai joué à un niveau national jusqu’à l’âge de 15 ans. En fauteuil roulant, pratiquer un sport devenait alors primordial pour me dépenser physiquement, me surpasser et retrouver un équilibre psychique. Joueuse de tennis handisport depuis 2009, je me suis lancée un défi : vivre le rêve paralympique. L’aventure a réellement débuté en 2011 lorsque j’ai rejoint Christel Abt mon entraineur dans le Gard pour me consacrer entièrement à la discipline. A partir de là, et grâce au soutien inconditionnel de Sodebo, mon partenaire depuis mes débuts, j’ai pu, durant 4 ans, sillonné le monde, visiter les continents, joué 3 coupes du mondes… à la quête du graal : me classer parmi les 22 premières joueuses mondiales et ainsi garantir ma participation pour Rio. Abnégation, combativité et générosité ont été les maîtres mots de cette aventure qui m’a conduit sur le chemin insoupçonné de l’épanouissement personnel. J’ai tout donné pour surtout ne rien regretter ! A l’origine de cette aventure se trouve bien entendu ma passion pour le sport et le plaisir de « taper la balle ». Mais c’est bien la rencontre entre mon caractère et les valeurs portées par la pratique d’un sport qui ont été la base de ma détermination à relever ce défi. L’objectif n’est finalement pas au rendez-vous. Mon meilleur classement restera ma fierté : 23ème joueuse internationale et 10 titres internationaux. Parfois vous vous rendez compte que seule votre volonté peut ne pas suffire alors c’est que l’aventure était ailleurs ! Car finalement, ce n’est pas le but qui compte mais bien le chemin parcouru pour l’atteindre. Courrier d'Emilie : Courrier

L'exploit en images